PrestaFlex

Le Blog

25.10 2017

Actif circulant, passif circulant: de quoi s’agit-il?

Actif circulant et passif circulant: de quoi s'agit-il?

S’il s’agit de notions fondamentales en économie d’entreprise, l’actif circulant et le passif circulant sont également des indicateurs précieux pour établir le bilan d’une entreprise à court terme et cerner les éventuels problèmes de liquidités. De quoi s’agit-il exactement et comment les calculer? Nos explications et conseils.

La notion d’actif

Un actif désigne formellement tout bien matériel ou immatériel ayant une valeur économique. Plus simplement, un actif pourrait se définir comme quelque chose valant une certaine somme d’argent. Un actif peut être par exemple une créance, des actions, des dettes, une réserve en devise, mais aussi des objets concrets comme une réserve de matière première, un stock de marchandises, etc.

L’actif circulant

L’actif circulant, dans une entreprise, désigne l’ensemble des actifs qui peuvent être mobilisés à court terme. Autrement dit, c’est l’ensemble des éléments possédés par la sociétés qui pourront être transformés en liquidités dans un délai relativement court. L’actif circulant est en principe constitué:

  • Des créances clients: factures envoyées à la clientèle, mais non-encaissées encore
  • Des stocks de marchandises ou de matières premières: qu’il sera possible de vendre à la clientèle par exemple
  • D’autres éléments comme: actions, obligations, titres immobiliers et autres biens immatériels

Pour plus d’informations, CreditFlex propose une page dédiée à l’actif circulant.

Le passif circulant

Comme son nom l’indique, le passif circulant est l’inverse de l’actif circulant. Il représente alors l’ensemble des des dettes d’une société dont l’échéance est prévu à court terme. Autrement dit, c’est l’ensemble des dépenses prévues dans un délai relativement court. Le passif circulant peut être constitué par exemple:

  • Des créances dues aux fournisseurs de l’entreprise et non payées encore
  • Des charges et dépenses courantes (loyer, électricité, …)
  • Des montants dus aux administrations par exemple (taxes, impôts, LPP, …)

Pour plus d’informations, CreditFlex propose une page dédiée au passif circulant.

Utilité

Ces deux notions permettent entre autre de mieux cerner certaines difficultés rencontrées par les entreprises: difficultés d’encaissement, charges trop élevées, etc. Entre autre, on peut calculer le besoin en fonds de roulement (BFR) d’une entreprise en soustrayant à l’actif circulant le passif circulant.

Article rédigé par l’équipe de PrestaFlex

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*