PrestaFlex

Le Blog

13.12 2017

Assurance-crédit et risque de ducroire: quelques conseils aux PME

Assurance-crédit et risque de ducroire

Lorsqu’une entreprise propose la vente de biens ou de services à crédit, elle s’expose obligatoirement au risque de non paiement de la clientèle. Comment minimiser ce risque, et en quoi consiste exactement une assurance-crédit? Nos explications et conseils.

Vente à crédit et risque de ducroire

La vente à crédit désigne le fait de vendre des biens ou des marchandises tout en permettant à la clientèle de payer avec un certain délai (généralement 30, 60 ou 90 jours). Typiquement, la marchandise est envoyée accompagnée d’un bulletin de versement. Le problème inhérent à ce type de prestations est la présence d’un risque de non-paiement de la part du client. Ce risque commercial est alors appelé risque de ducroire et comprend le risque d’impossibilité de paiement (en cas de faillite par exemple) ainsi que le risque de refus de paiement (en cas de litige par exemple).

L’assurance-crédit

L’assurance-crédit est une couverture qui vise essentiellement à assurer spécifiquement le risque de non-paiement de la clientèle. Il s’agit d’un service proposé aussi bien aux PME qu’aux indépendants dont la clientèle est elle-même composée d’autres entreprises. Concrètement, chaque facture émise est ainsi assurée. En cas de défaut de paiement, le créancier touchera une indemnité qui dépendra des conditions contractuelles.

L’assurance-crédit est donc un produit qui cible spécifiquement le risque de ducroire et vise à minimiser les conséquences d’un défaut de paiement de la clientèle.

Le coût de l’assurance-crédit

Il est difficile de donner un coût précis pour ce service. En effet, chaque solution diffère en fonction de nombreux facteurs et les prix peuvent aller de 0.1% à plus de 1% des montants des créances. Ces prix dépendent essentiellement:

  • Du volume assuré: montant maximum de chaque facture et montant total représenté par les factures en cours.
  • Des pays où se situent les débiteurs
  • Du domaine d’activité de l’entreprise
  • De la clientèle
  • Des sinistres passés
  • Du délai moyen d’encaissement
  • Etc.

Assurance-crédit et affacturage

S’il est tout à fait possible d’assurer ses factures, il est intéressant de considérer également l’assurance-crédit en combinaison avec une solution d’affacturage. L’affacturage, ou factoring, est une technique de financement proposée par un factor et qui permet de recevoir une avance de 90% sur toute facture émise envers la clientèle. Point très intéressant pour les PME qui y font appel, l’avance est versée dans un délai de 24h seulement. Il s’agit d’une solution fonctionnant particulièrement bien avec l’assurance-crédit. En effet:

  • Les deux services se combinent de manière optimale: le factoring permet de recevoir des liquidités sans attendre dès l’émission d’une facture, et l’assurance-crédit couvre les cas de défaut de paiement de la clientèle.
  • L’assurance-crédit est en outre indispensable pour l’établissement d’un contrat d’affacturage. Le rôle du factor est en effet d’avancer un montant pour toute facture émise, et de prendre à chaque le risque de non paiement des clients.

En savoir plus

Si vous gérez vous-même une PME, ou êtes indépendant à votre propre compte, vous pouvez facilement obtenir des conseils de la part d’un spécialiste en assurance-crédit sur business-factoring. L’assurance-crédit est en effet régulièrement associée à l’affacturage ou à l’externalisation du recouvrement. Un spécialiste sera ainsi à même de vous renseigner et vous proposer des solutions adaptées.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail