PrestaFlex

Le Blog

29.12 2017

Taux plafond: de quoi s’agit-il?

Taux plafond

Si l’hypothèque à taux Libor permet aux emprunteurs de bénéficier rapidement de baisses de taux en cas d’évolution favorable du marché, elle expose également ces derniers à une hausse des coût en cas d’instabilité. Face à ce risque, certaines banques proposent alors la mise en place d’un taux plafond. De quoi s’agit-il, et à qui s’adresse-t-il? Nos explications.

Rappel: les types d’hypothèques

Pour rappel, le taux hypothécaire définit le coût annuel de l’hypothèque, en pourcentage du montant financé par la banque. Cet indice dépend essentiellement du type de contrat signé et des modalités choisies:

  • Un taux fixe garantit un coût fixe sur une durée comprise entre deux et dix ans.
  • Un taux variable suit les fluctuations du marché, et peut être modifié par la banque à tout moment.
  • Un taux Libor se base sur l’index Libor. Il est soumis en général à moins de fluctuations qu’un taux variabl. Son calcul est en outre plus transparent. Les ajustements ont lieu habituellement tous les 3, 6 ou 12 mois.

Taux Libor

Le taux Libor se présente généralement comme la solution la plus intéressante pour qui ne souhaite pas souscrire à une hypothèque à taux fixe. Il permet en effet de bénéficier d’une baisse de coût en cas d’évolution favorable des marchés, et évite que l’emprunteur ne se retrouve lié par un contrat sur plusieurs années. Cependant, en cas de dégradation du marché monétaire, il peut vite augmenter et entraîner pour l’emprunteur une difficulté à payer sa facture hypothécaire. Pour éviter cette situation, il existe la possibilité de mettre en place avec sa banque un taux plafond.

Le taux plafond

Ce taux plafond correspond alors à un taux maximal, une limite que l’emprunteur est prêt à payer. Il est définit en accord avec la banque et fait partie des modalités du contrat. Si les marchés venaient à évoluer de telle manière à ce que le taux Libor dépasse cette limite, ce serait alors à la banque d’assumer la différence entre les deux taux.

Le taux plafond est un produit facultatif, et n’est donc pas systématiquement inclut dans chaque contrat hypothécaire. Il s’agit donc pour l’emprunteur d’une protection contre une hausse trop importante des coûts, protection qui a bien entendu un certain prix. Ce prix dépendra alors:

  • Du taux plafond définit: plus il est bas (proche de l’indice Libor actuel), plus le coût demandé par la banque pour cette protection sera important.
  • De l’état des marchés monétaires actuels: en cas d’évolution défavorable probable ou d’instabilité des marchés, la banque prendra plus de risque et réclamera donc plus pour cette sécurité.

A qui s’adresse le taux plafond?

Si les marchés sont stables et si l’emprunteur a les moyens financiers d’assumer une hausse importante des coûts, le taux plafond n’est alors pas nécessaire. Il s’agit d’une sécurité qui s’adresse surtout aux emprunteurs:

  • Qui n’auraient plus les moyen de payer leur hypothèque si les taux venaient à augmenter au-delà d’une certaine limite
  • Qui contractent leur hypothèque à un moment où les marchés monétaires s’avèrent instables
  • Qui souhaitent tout simplement bénéficier d’une sécurité accrue pour leur hypothèque sans pour autant se diriger vers un taux fixe

Pour plus d’informations, notre site principal propose une page explicative sur le taux plafond.

Faut-il opter pour une hypothèque Libor à taux plafond?

Le choix des modalités d’un emprunt immobilier n’est pas anodin: une petite diffénce d’une proposition de contrat à l’autre peut engendrer de grosses différences de coûts sur la durée. Pour cette raison, il est important de bien se renseigner, voir de se faire conseiller par un spécialiste avant de s’engager. Passer par un conseiller indépendant voir par une agence spécialisée comme Prestaflex peut s’avérer un bon moyen d’éviter des coûts inutiles et surtout de s’engager sur la voie hypothécaire avec sérénité.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail