PrestaFlex

Le Blog

10.04 2019

Crédit aux auto-entrepreneurs: quelles solutions à quels coûts?

Vous êtes auto-entrepreneur établi en Suisse? Vous cherchez à obtenir un prêt pour financer votre activité? Quelles sont les solutions qui s’offrent à vous, et combien coûte un crédit pour auto-entrepreneur? Notre analyse et nos conseils.

Des banques souvent réticentes

En général, le premier réflexe d’un entrepreneur qui cherche à financer son activité consiste à se tourner vers sa banque. Or, lorsque l’on parle de prêt commercial, les banques sont généralement réticentes à accorder un crédit: les démarches administratives pour obtenir une offre sont complexes et débouchent sur des montants souvent en-deça des besoins réels de l’entreprise. Pour ces raisons, de nombreux emprunteurs cherchent des solutions sans passer par leur banque classique: c’est là qu’un spécialiste comme Crédit-Indépendent peut intervenir.

Passer par un spécialiste

Choisir une solution alternative à sa banque habituelle peut alors s’avérer un choix intéressant. En effet, les auto-entrepreneurs qui choisissent de s’adresser à un tiers:

  • N’ont pas à impliquer leur banque, conservant leur relation intacte.
  • Peuvent bénéficier de démarches administratives simplifiées
  • Peuvent souvent profiter de montants prêtés plus élevés
  • Profitent d’alternatives avec ou sans banques, par exemple sous la forme de Crowdfunding

Combien coûte un crédit pour auto-entrepreneur?

Le coût réel d’un emprunt dépend directement de la durée de remboursement et du taux d’intérêt pratiqué. A titre d’exemple, un prêt PME de 150’000 Chf sur 60 mois:

  • Entraîne un remboursement mensuel de 2’882 Chf * pour un taux de 5.9%
  • Entraîne un remboursement mensuel de 2’816 Chf * pour un taux de 4.9%
  • Entraîne un remboursement mensuel de 2’751 Chf * pour un taux de 3.9%

(*): le remboursement mensuel, fixe, comprend à la fois l’amortissement du prêt et le paiement des intérêts.

Y a-t-il des alternatives?

Existe-t-il des alternatives au crédit auto-entrepreneur? Tout dépendra de la situation et des besoins. S’il s’agit par exemple de financer l’achat d’une machine ou d’un bien de production, l’entrepreprise pourra se tourner vers un leasing PME. S’il s’agit de combler un manque de liquidités suite au retard de paiement de plusieurs clients, une solution comme le factoring permet encaissement immédiat des montants dûs, et rend inutile la demande de crédit. En cas de besoin, il est toujours possible de faire appel à un conseiller spécialisé, à même de vous renseigner sur les différents produits et alternatives.

Article rédigé par l’équipe de Prestaflex – www.prestaflex-service.ch –

Facebooktwitterlinkedinmail