PrestaFlex

Le Blog

Informations sur la prévention des risques en Suisse

Accédez à toutes les informations primordiales au sujet de la prévention des risques en Suisse grâce à cette rubrique!

Il y a de nombreux produits pour les assurances risques, avec des couvertures différentes et des primes tout aussi variées. Il est alors indispensable de vous informer sur vos risques potentiels afin d’obtenir la meilleure prévention possible.

Notre but est de vous orienter dans le dispositif de la prévention en Suisse par des articles pertinents et précis à ce sujet.

Risque de ducroire: de quoi s’agit-il et comment s’en prémunir?

Toutes les entreprises qui vendent des biens ou des services se retrouvent face à des risques de défaut ou retard de paiement de leur clientèle. De fait, c'est même une préoccupation majeure pour la plupart des PME établies en Suisse. Quels sont ces risques exactement, qu'entend-on par risque de ducroire, et comment s'en prémunir? Petite guide à l'usage des indépendants et PME.

Vente "à crédit": une solution parfois risquée

Dans certains cas, les entreprises proposant biens ou services exigent un paiement obligatoire avant la livraison de la marchandise ou avant d'effectuer la prestation convenue. C'est notamment le cas de nombreuses sociétés de vente en ligne: le client paye sa marchandise avant que celle-ci ne soit envoyée.

Pourtant, il n'est pas toujours possible d'exiger un paiement au préalable. Les sociétés qui travaillent avec d'autres sociétés (B2B) doivent ainsi se montrer arrangeantes avec leur clientèle et proposent une vente "à crédit": la marchandise est livrée de suite, le service effectué sans délai, tandis que l'acheteur bénéficie d'un délai de paiement généralement compris entre 30 et 90 jours. Si cette manière de faire permet de rester compétitif et de conserver sa clientèle, elle ouvre également la porte à certains problèmes: que faire en effet si un bien a été livré, mais que le client ne paye pas?

Les types de risques commerciaux

La vente "à crédit" expose ainsi les entreprises ou les indépendants à trois types de risques principalement. On distingue ainsi:

  • Le risque de retard de paiement: si un simple retard de quelques jours n'a souvent que peu de conséquences, un retard plus important peut vite générer non seulement un manque de liquidités à court terme pour le vendeur, mais aussi engendrer un travail de relance et de récupération considérable.
  • Le risque d'incapacité de paiement: qui se produit lorsque le client se retrouve dans l'incapacité financière d'honorer sa créance. Le cas peut ainsi se produire en cas de problèmes financiers ou de faillite.
  • Le risque de refus de paiement: celui-ci reflète les cas où le client refuse, pour quelque raison que ce soit, de payer sa facture. Ce cas entraîne non seulement un manque à gagner, mais implique aussi souvent des procédures de recouvrement complexes qui peuvent vite se muer en procédures juridiques coûteuses.

Le risque de ducroire

Dans ce contexte, le risque de ducroire désigne alors l'ensemble des risques qui mènent au non-paiement du client, à savoir l'insolvabilité ou le refus de paiement. Ce risque n'est pas anodin: en 2016, 12'927 faillites ont été enregistrées en Suisse. Si ces faillites sont en générales dues à un ensemble de facteurs plutôt qu'à une raison précise, le non-paiement de la clientèle peut mener de nombreuses entreprises dans des difficultés financières parfois évitables.

Il faut relever également que le risque de ducroire et l'obligation de ducroire désignent deux éléments séparés. L'obligation de ducroire désigne en effet les cas où un intermédiaire, lors d'une transaction, devient solidaire des dettes de son clients. Pour plus d'informations, il est possible de consulter le glossaire de CreditFlex, plus spécifiquement la page consacrée au risque de ducroire sur www.creditflex.ch.

Comment protéger sa société du risque de ducroire?

Il est en principe possible de se protéger contre le risque de ducroire à travers une assurance spécifique pour PME: l'assurance-crédit. Comme son nom l'indique, ce produit assure les entreprises contre le risque de non-paiement de la clientèle suite à une marchandise ou un service livré "à crédit" (c'est à dire sans paiement au préalable). Ainsi, en cas de non-paiement avéré d'un client, la société assurée bénéficie d'une indemnisation qui sera définie par les modalités du contrat.

Les modalités d'une assurance-crédit peuvent varier considérablement d'un cas à l'autre et dépendent essentiellement:

  • De type et du coût des biens ou services vendus
  • Du profil risque de la clientèle
  • Du coût de l'assurance et des modalités choisies par l'assuré

Les autres solutions

Outre l'assurance-crédit, il existe d'autres solutions permettant de minimiser les risques encourus suite au défaut ou retard de paiement de la clientèle. Ainsi, il n'est pas rare qu'une entreprise fasse appel à un factor qui proposera un pack complet de solution comprenant financement de factures, assurance-crédit et externalisation du service de recouvrement. En cas de besoin, faire appel à un spécialiste en factoring ou en solutions pour PME permettra de bénéficier d'un conseil sur mesure. Un bon conseiller sera en effet capable d'évaluer les réels besoins de l'entreprise, afin de proposer des solutions individualisées qui, au final, permettront d'améliorer à long terme le bilan de la société.

20.09 2017 Lire plus

Délai de carence et assurances: de quoi s’agit-il, et sur quel période s’étend-il?

Solution mise en place par les compagnies d’assurance pour limiter les abus, le délai […]

16.08 2017 Lire plus

Assurances: quelles différences entre vol simple et détroussement?

Lors d’un vol, les compagnies d’assurances différencient la notion de « vol simple » de « détroussement ». […]

25.04 2017 Lire plus

Cambriolage d’une voiture: quelle assurance couvre les objets volés?

Votre voiture a été cambriolée, vos effets personnels ont été volés? Savez-vous comment sont […]

19.04 2017 Lire plus